Lundi 12 octobre : S’organiser face à l’effondrement écologique

Réunion forum // Lundi 12 octobre à 19h à la salle voûtée du Percy

Face à l’effondrement écologique en cours, des actions sont à notre portée pour contrer certaines destructions et aller vers des décisions et des pratiques plus résilientes. Nous vous proposons une sorte de forum militant où des groupes puissent se constituer pour lutter sur tel ou tel aspect, et où des collectifs puissent donner des nouvelles de leur travail pour recruter ou faire des ponts.
Si les participant-es trouvent cette initiative pertinente, nous pourrons la pérenniser. Nous pourrons peut-être l’envisager sous la forme d’un groupe de pression écologiste par rapport aux politiques (inter-)communales, notamment qui relie et appuie les revendications et les travaux des commissions extra-municipales des différents villages.

Plusieurs réunions ont déjà eu lieu ces dernières années sous divers formats pour prendre la mesure de la catastrophe, et nous organiser politiquement ; d’autres rencontres ont été animées par Béchamelle après le confinement : ce que nous proposons ici est de réunir ces dynamiques. Si vous avez pris la mesure de l’écocide en cours, si vous n’avez participé à aucun de ces rendez-vous mais souhaitez agir, pas de problème, rejoignez-nous maintenant !

Apportez votre masque, de quoi partager un repas ainsi que assiette et couvert.

(pour covoiturer cliquer sur le titre)

Jeudi 6 mai : Ce qui nous divise et ce qui nous unit

Mini-conférence et discussion // avec Anaïs Calle et Anne Gallet // Jeudi 6 mai à 19h45 au Café O’Talon à Châtel-en-Trièves // prix libre

Le communautarisme, le repli identitaire, les pratiques en non-mixité vous questionnent ? Venez en discuter. Comprendre ce qui compose nos identités, en termes sociologiques ; saisir pourquoi il est difficile de nous unir, saisir les intentions, les raisons d’être des modes d’organisation dits “communautaires”.

Dimanche 7 juin : Ateliers post-confinement

Discussions // le 7 juin 2020 de 16h à 19h30 à Mens, Monestier-du-Percy, Clelles et Monestier-de-clermont (lieu précis à définir) // entrée libre

Pour bien commencer le monde d’après, l’assoce béchamelle propose des ateliers à propos de la crise liée à la pandémie. 4 ateliers simultanés auront lieu à Mens, Monestier-du-Percy, Clelles et Monestier-de-clermont, le dimanche 7 juin. Rendez-vous de 16h à 19h30, ouvert aux adultes et aux ados. Il s’agira de partager nos vécus depuis le début de cette crise, de questionner nos prises de conscience ainsi que nos désirs de changements. Tissons des liens, partageons nos expériences, nos points de vus, inspirons-nous les un.es les autres.

Nombre de places limité, informations et inscriptions :

  • Mens, Marion,
  • Monestier du Percy, Anaïs,
  • Clelles, Camille,
  • Monestier de Clermont, Sébastien,

Les distances interpersonnelles seront laissées à votre appréciation, l’éloignement sera possible.

Vous pouvez aussi animer ces ateliers par chez vous, Béchamelle a créé une trame clef en main que vous pouvez adapter si vous le souhaitez. Pour cela, nous contacter.

7 mai : Les effondrements en cours et à venir signent-ils la fin de nos libertés ?

Soirée annulée cause confinement

Atelier philo // par Lucie Leborgne // le 7 mai 2020, 19h45 à la salle Orchidée de la Mairie de Clelles // prix libre

L’effondrement écologique en cours et l’hypothèse d’un effondrement civilisationnel nous ramènent de façon cruciale à la question des limites naturelles et aux seuils dangereusement franchis par nos modes de vie. Cet horizon ressemble à la mécanique d’une tragédie grecque… Qu’en est-il vraiment ?

2 avril : « The Work » de Gethin Aldous et Jairus McLeary (2017)

Soirée annulée cause confinement

Projection d’un documentaire + échange // par l’équipe Béchamelle // le 2 avril 2020, 19h45 à La grange du Percy // prix libre

Dans la prison américaine haute sécurité de Folsom, des visiteurs participent avec des détenus longue durée à 4 jours intensifs de thérapie de groupe. Un à un, et avec l’aide des autres, ils vont explorer leurs émotions enfouies et agir à la source de leur violence. Film en VO sous-titré.

5 mars : « La bouteille à la mer » de Pierre-Yves Moulin, alcoolisme et addictions

Projection d’un documentaire + échange // avec Fred Flouret et Anne Garin // le 5 mars 2020, 19h45 au Café des Sports, Mens // prix libre

Fred, 32 ans, a déjà une vie riche et bien remplie. Peu à peu, pourtant, cette vie s’est vidée. Fred boit dix litres de bière par jour. Avec d’autres malades, il va suivre une cure de désintoxication au cours de laquelle chacun·e doit refaire le film de sa vie. En présence de Fred Flouret, alcoolodépendant abstinent, et Anne Garin, médecin addictologue de l’hôpital de La Mure.

6 fév : « Pour un municipalisme libertaire » de Murray Bookchin (2003)

Arpentage littéraire + échange// par Pascal M. // le 6 fév 2020, 19h45 au Pilier Sud, St-Michel-les-Portes // prix libre

Murray Bookchin est le père de l’écologie radicale et libertaire. Pour lui l’État est un artefact produit par les classes dirigeantes, un monopole professionnalisé de la violence. Par opposition, le lieu civique, le village ou le quartier, est littéralement le berceau du processus de civilisation des êtres humains. Une réflexion en amont des élections municipales.

9 jan : Eautarcie ou utopie ?

Conférence (de la théorie au concret) + échange // par Francis Busigny // le 9 jan 2020, 19h45 à la Ferme Tournesol, St-Paul-lès-Monestier // prix libre

Le système « Eautarcie » est une approche alternative et globale de la gestion de l’eau. Il s’appuie sur les interactions entre l’approvisionnement, la qualité de l’eau, le traitement des eaux usées, la production énergétique et alimentaire, la formation des sols, la gestion de la biomasse, l’état de la biosphère et les changements climatiques. Avec Francis Busigny, concepteur de l’éco-quartier du V.E.R.G.E.R en Belgique. En partenariat avec Trièves Transitions Écologie et Info Trièves/Les Nouvelles du Pays.

Suite à cette soirée, un atelier aura lieu le samedi 11 janvier de 10h à 13h à la mairie de St-Martin-de-Clelles. Un atelier pour se questionner collectivement et partager nos préoccupations et initiatives et soyons fous, mettre un pied dans l’action ?…


Références pour aller plus loin:

https://www.eautarcie.org

11 déc : Soirée off Linky

Présentation + échange // par Trièves-sans-Linky // le 11 déc 2019, 20h la mairie de Saint-Martin-de-Clelles // prix libre

Les tous nouveaux compteurs électriques connectés « Linky » arrivent dans le Trièves (déploiement de décembre 2019 à juillet 2020). A cette occasion, le tout nouveau collectif d’habitant.es « Trièves Sans Linky » vous propose une soirée d’information et d’échange. Au programme: Qu’est ce qu’un compteur connecté? Sont-ils obligatoires? Nécessaires? Dangereux? Quel pouvoir avons-nous?

plus d’info: https://info-linky-trieves.webnode.fr

5 déc : Réconcilier l’humanité par le droit international

Conférence + échange // par Emmanuel Leenhardt et Anne Gallet // le 5 déc 2019, 19h45 à l’Auberge du Grand Champ à Lalley // prix libre

Comment libérer la qualité de la vie tout en assurant la prévention des effondrements? Dans tous les domaines, le choix des meilleures solutions est conditionné par la qualité et l’universalité du droit. Présentation d’un système de droit constitutionnel scientifique, une solution évaluable au problème des fondements de la culture et de la loi.

Samedi 9 nov : fête des 10 ans de la Grange du Percy, « Que souhaiteriez-vous changer dans notre société? »

Arpentage littéraire // le samedi 9 nov 2019, 16h30 au bar à Lulu au Percy // entrée libre

Samedi 9 Novembre pour la fête des 10 ans de la mythique Grange du Percy, creuset de notre Echappée rebelle, Béchamelle propose un atelier sur la prise de parole à 16h30 au bar à Lulu. « Que souhaiteriez-vous changer dans notre société? » Pour nourrir votre flow*, Tout un programme!

Nous puiserons dans les livres: « une société à refaire », éditions Ecosociété 1992, de Murray Bookchin et « La Société ingouvernable. Une généalogie du libéralisme autoritaire », La Fabrique 2018, de Grégoire Chamayou.

* débit, verve, rythmique vocale dans le rap.


Facilitation graphique de Annaelle :

7 nov : « Le syndrome de l’autruche » de George Marshall (2017)

Arpentage littéraire // par Pascal M. // le 7 nov 2019, 19h45 à la Mairie de St-Martin-de-Clelles // prix libre

Le réchauffement climatique est enclenché et nous ne réagissons toujours pas. Pourquoi ? Ce livre tente d’expliquer ce phénomène inquiétant. Sociologue et philosophe, G. Marshall s’appuie sur ses rencontres, des témoignages, la psychosociologie et les récentes découvertes sur le cerveau.

3 oct : Discrimination, de quoi s’agit-il ?

Atelier participatif + échange // par Pascale Perrin // le 3 oct 2019, 19h45 à la Bibliothéque de Mens // en partenariat avec la communauté de commune du Trièves // entrée libre

Discrimination, du latin discrimination « séparation », désigne le fait de séparer un groupe social des autres en le traitant plus mal. Qu’en est-il en ce début de siècle ? A-t-on soi-même vécu ou été témoin de discriminations ? Sur quelles idéologies s’ancrent-elles ? À partir de nos expériences nous répondrons à ces questions en utilisant la photographie comme support de parole.

19 sept : Dis-moi comment tu cultives, je te dirai qui tu es.

Conférence + échange // de Jean Livoti // le 19 sept 2019 à 20h à l’auditorium du collège de Mens (et non à l’espace culturel comme indiqué dans les nouvelles du pays!)

Les images aériennes de nos modèles agricoles sont le miroir grossissant de nos civilisations, elles sont très riches d’enseignement et invitent à nous questionner sur notre avenir. Conférence animée par Jean Livoti, agriculteur. En partenariat avec Trièves Transitions Écologie dans le cadre de Quelle foire !


Références:

– Pablo Servigne: https://pabloservigne.com/
– Aurélien Barreau: http://lpsc.in2p3.fr/barrau/
– Claude et Lidia Bourguignon: https://www.lams-21.com
– Thinkerview (chaine ioutoube): ici
– Le site web de « drias »: http://www.drias-climat.fr/
– Le livre blanc du climat en savoie : http://www.mdp73.fr

 

3 mai : Atomik tour (Off)

Vendredi 3 mai
Atomik Tour
à Clelles
RDV à 20h au Bistrot de la Place

Pour une soirée projection et échanges

sur la lutte contre le projet de poubelle nucléaire à Bure et plus largement la
France nucléaire.

Mais l’Atomik Tour c’est quoi ? C’est une petite équipe militante issue de la lutte à Bure partie pendant 7 mois sur les routes de France à la rencontre de la population et des groupes localement en lutte. C’est 50 étapes de janvier à août 2019 avec une camionnette et une caravane infokiosque.

Après 2 jours à Grenoble, l’Atomik Tour s’arrêtera pour une soirée à Clelles. Le temps d’échanger sur l’histoire du projet d’enfouissement, de partager nos expériences de vie et d’informer sur l’état actuel de cette lutte et la répression policière et judiciaire en cours.

Venez nombreux.ses vous faire irradier!

2 mai : « Sexe sans consentement »

Film + échanges // de Delphine Dhilly // le 2 mai 2019 à 20h au Pot au Noir, St Paul lès Monestier // animé par Pascale du Planning Familial 38 en partenariat avec Le Pot au Noir.

Une femme peut-elle céder à un rapport sexuel sans y consentir ? C’est à cette question que Delphine Dhilly consacre son documentaire Sexe sans consentement. Cinq femmes, de 20 à 65 ans, racontent, face caméra, ce jour où elles sont tombées dans la zone grise de la sexualité. le film sera suivi d’un échange.

 

4 avril : « Des hommes et de la guerre »

Film + échange // de Laurent Bécue-Renard en partenariat avec A bientôt j’espère // le 4 avril 2019 à 20h à la Grange du Percy

Ils auraient pu s’appeler Ulysse, ils s’appellent Justin, Brooks ou Steve. Ils auraient pu revenir de Troie, ils reviennent d’Irak ou d’Afghanistan. Pourtant, pour eux aussi, le retour au pays est une longue et douloureuse errance. Ils sont rentrés du front sains et saufs en apparence, mais Reviens t’on vraiment de la guerre ?

7 mars : «Papa n’aime pas courir après les crabes»

Conférence gesticulée // par Laurent Blin-Sourdon // le 7 mars 2019 à 20h au Pilier Sud à St-Michel-les-Portes

C’est paradoxal, mais c’est la naissance de sa fille qui a permis à Laurent Blin-Sourdon de relire son parcours, de prendre conscience de la façon dont il s’était construit homme. De ce dont il tentait de se défaire, et de ce dans quoi il continuait à être englué. Des privilèges dont il abusait encore, également.